Rallye de mathématiques 2009

Catégorie : Concours

Premier prix de au rallye Mathématiques 2009

Premier prix au rallye Sciences expérimentales 2009


Rallye.gif

Primés au niveau départemental parmi 2700 élèves du secondaire (dont 20 classes en sciences), nos heureux récipiendaires de 2nde 5 se sont donc retrouvés ce vendredi 15 mai dans le grand auditorium de l’université Paul Sabatier.

Placés dans la foule de tous les candidats de lycée présents, ils sont d’abord accueillis par l’hymne 2009 du rallye, qu’il doivent chanter, accompagnés à la guitare par M.  Antibi, président de l’I.R.E.M de mathématiques de l’Académie de Toulouse :

« 
On a gagné
Et on est à l’Université
Pour travailler
S’amuser, rigoler et chanter
On a gagné
Tous ensemble, c’est sympa de chercher
Sans rédiger
Aujourd’hui on est récompensé.
 
1er couplet
 
Les Mathématiques
Biologie, chimïe et la physique
Travail en équipe,
On cherche, on discute, c’est fantastique.
 
2ème couplet
 
Liban, Roumanie,
En     Andorre, Maroc et Tunisïe
Espagne et Rouen
Tous ensemble on cherche, on est content.

»

Ceci pour donner le ton de l’épreuve, certes une compétition mais placée sous le signe de la fête… ponctuée d’ailleurs par une corne de brume joyeusement actionnée par l’un des organisateurs de l’I.R.E.M, personnage débonnaire aux cheveux blancs, dès que l’ambiance risquait de retomber.

 

Un spectacle de prestidigitation est d’abord donné à tous les candidats, en attendant que les classes de niveau collège terminent leur épreuve. Puis un spectacle de danses andalouses. Lors de l’entracte, Me Desq n’oublie pas de faire la distribution de petits échaudés de sa fabrication, la seule aide du jour, mais un fameux coup de pouce… La tension de l’épreuve monte petit à petit. Finalement, les candidats s’installent dans le hall central où sont dressées des tables à leur intention.

Les classes sont invitées à résoudre collectivement 3 petits problèmes, le dernier étant chronométré. L’organisation et l’entente de chaque classe pour déterminer rapidement une solution convenable est donc fondamentale. Avant le début des épreuves, les professeurs accompagnateurs sont priés de monter à l’étage pour ne pas influencer leur classe.

Nos élèves réussissent facilement l’épreuve de mathématiques, rendant la réponse de la question subsidiaire en exactement 1min et 26 s. La classe de Saragosse en Espagne et celle de Tunisie réalisent aussi un temps record. D’où le stress et l’intense excitation de nos élèves, lorsque nous les retrouvons.

Un peu plus tard, c’est au tour de l’épreuve de sciences. La classe de 2e5 est la seule à participer aux deux épreuves. Là aussi, trois questions de 10 minutes maximum, chronométrées. Du haut de notre balcon, nous avons une vue panoramique sur les tables des autres candidats, où s’étalent calculatrices, tableaux et brouillons. Nous constatons beaucoup d’hésitation au début de l’épreuve.

Nous retrouvons cette fois nos élèves très découragés, le premier problème, de chimie ayant été très difficile. Nous apprenons cependant qu’aucune classe n’a rendu sa copie avant les 10 min. L’épreuve de biologie, présentant une comparaison improbable entre le cœur de l’homme, celui de la truite et celui d’un pigeon, ne les a pas tous inspirés non plus et constituait peut-être une sorte de question subsidiaire entre la question de chimie trop difficile et celle de physique peut-être trop aisée. Des réponses ont été cependant proposées pour chaque exercice.

Finalement, l’ensemble des classes se retrouve dans l’auditorium, tous niveaux et matières confondues pour la remise des prix, en présence du doyen de l’université. Dans une ambiance joyeuse et tonitruante, les prix sont décernés : niveaux sixième, niveau troisième et ceux des deux épreuves de seconde. Exceptionnellement, vu le très faible écart de temps entre les réponses à la question subsidiaire, il est décidé que le premier prix de mathématiques soit remis à trois classes à la fois : Saragosse, la Tunisie et… nos petits 2e5. Félicitations et bravo encore pour eux !

L’ensemble des élèves est invité à se présenter sur l’estrade avec leur professeur, Me Desq.

Quelques instants plus tard, pour le premier Rallye Sciences organisé par l’IREM de Toulouse, nos élèves sont à nouveau honorés, à leur grande surprise, du premier prix académique, assorti d’un billet d’entrée gratuit à la cité de l’Espace, qui soutenait ce premier rallye scientifique. Ils sont de nouveau invités à se présenter sur l’estrade. Leur professeur, M. Boyer, invité à les accompagner, ne boude pas son plaisir comme professeur principal de voir remarquée une classe méritante d’abord pour son excellente unité, et son remarquable état d’esprit de travail tout au long de l’année.

Un apéritif amical a clôturé cette session du Rallye Toulousain auquel ont tout de même participé au niveau de l'Académie et des pays étrangers (Espagne, Liban, Tunisie...), plus de 50000 inscrits cette année, l’idée étant de les faire composer par classe entière.

 

 

Modifier le commentaire 

par BRUNO BOYER le 08 déc. 2012 à 11:41

haut de page